Des artistes commémorent le massacre de la Place Tiananmen  

2009-06-29 19:36

 

A Sydney, les artistes ont commémoré le massacre de la Place Tiananmen par leurs œuvres d'art,  rappelant aux habitants les événements qui ont eu lieu ce jour-là.Wilma Reynolds nous raconte cette histoire ...

Armé seulement de deux sac d'emplettes, une dans chaque main [un jeune Chinois connu seulement sous le nom de] «Tank Man» a pour toujours changé la façon dont les gens du monde voit la Chine communiste.

Il s'agit de faits historiques dont les gens se souviennent et revivent. Mais dans un tout autre sens, la pâte à la main...Cela fait partie de 649, une exposition d'art à Sydney explorant le Massacre de la Place de Tiananmen de 1989.

[M. Mark Gerada, curateur de l'Exposition]
« Je voulais que ce soit basé sur la conversation, des gens qui parlent de ce qui est arrivé il y a 20 ans à la Place Tiananmen ... je veillais à ce qu'il s'agisse de respect et d'honneur et encore plus important, le souvenir des personnes qui y sont mortes-là et autour de la Place Tiananmen. »

Malgré cette approche prudente, la première galerie d'art qui avait été retenue s'est dérobée de son engagement

[M. Mark Gerada, curateur de l'Exposition ]
« Ceci m'a fait prendre conscience de la gravité potentielle de cette question même si nous parlons de quelque chose qui est arrivé il y a 20 ans. »

L'exposition attire les gens de tous les secteurs, y compris ceux de la Chine continentale. L'artiste PMFK, originaire de Hong Kong a dit que les manuels scolaires des lycées d'aujourd'hui couvrent à peine le massacre .

[PMFK, artiste]
« Il n'y avait que trois paragraphes sur la question et ...aucune mention des mortalités ce jour-là, ni du nombre de blessés, ni de la façon qu'on a évacué, et purgé la Place de Tiananmen...Tout à fait différent de ce que j'ai appris.... des chars qui avaient été mobilisés, les gens qui criaient, hurlaient et certainement quelqu'un au sol qui saignait et mourrait. »

Les artistes espèrent que leurs œuvres puissent combler les lacunes causées par les ponts brûlés [de l'amnésie ]

[M. Mark Gerada, curateur de l'Exposition ]
«À ce moment-ci en Chine, en particulier au sujet de cet anniversaire, je ne suis pas exactement certain comment je me sens, ce n'est pas encore résolu. La porte n'est pas fermée pour moi, ce n'est pas encore terminé »

Mais ne pas s'inquiéter, il s'agit d'un travail en cours.

NTD, Sydney.