Kiev accueille l'exposition «L’Inde mystérieuse»  

2011-08-26 02:38

 

 Une exposition intitulée «l’Inde mystérieuse» s'est ouverte à Kiev. Ici, une ancienne culture est introduite à travers la peinture, la sculpture et des manuscrits. 

 
Ces écritures ont été imprimées au XVIème siècle.
 
 [Vitaly Tsvetkov, Conservateur]: 
«Elles ont été faites sur des feuilles de palmier.  Ils ont pris une feuille, l’ont marinée et tranchée, puis, une fois sèche, ils ont sculpté dessus des lettres avec des plumes spéciales. »
 
Dans cette peinture du Rajasthan, ainsi que dans la composition centrale,  beaucoup d'illustrations de sujets mythologiques sont représentées dans l’image.  
 
La combinaison de couleurs est encore un secret aujourd'hui. 
 
Et que peut être l'Inde sans la danse! Il y a quelques années, comme toutes les autres jeunes filles, Olga regardait des films indiens en retenant son souffle.
 
Maintenant, elle danse et elle enseigne aux autres les danses indienne.
 
Elle dit que presque toutes les chansons chantées par les filles racontent l'amour pour un homme, l'amour pour la vie et l'amour de soi, bien sûr.
 
[Olga Kalmakova, Directrice artistique, École de danse indienne]: (femme)
« Si vous prenez n'importe quelle chanson ou danse, vous trouverez dans le texte une description des bijoux portés par une fille. ‘Comme je suis belle, je porte ces bracelets.’»
 
A l'exposition, Olga enseigne comment l'art de porter un sari, le vêtement sans couture.
 
Il y a un autre ornement pour la femme indienne, les dessins sur le corps appelée mehndi  et qui  peuvent rester sur la peau pendant environ deux semaines.
 
[Vani, hindoue]: (femme)
«Nous peignons avec du henné. Dans la culture indienne une femme est décorée afin qu’en tant que seconde elle puisse protéger la famille. »
 
Cette visiteuse de l'exposition porte un sari et a sur le bras un modèle de mehndi.
 
[Tamara Zamyatina, visiteuse de l’exposition: (femme)
«Quand une femme se marie en Inde, la mariée aura des dessins sur les mains et les pieds. Elle ne fait aucun travail jusqu'à ce que les dessins disparaissent. Peut-être que je vais essayer de ne pas les laver ou essayer de ne pas travailler. "
 
A l’exposition les visiteurs peuvent rencontrer des voyageurs et des écrivains qui ont consacré leur vie à l'Inde.
 
NTD News, Kiev, Ukraine