Plus de sacs de plastique à Toronto! 

2012-06-08 16:01

 

Le sac de plastique, partie intégrale de la société, souvent critiqué, est en voie de disparition dans les supermarchés de la grande ville du Canada. 


[David Shiner, conseiller municipal, Toronto ] :
« C'est la fin de ces sacs en plastique à Toronto ! »



Cette décision en a surpris plus d'un. Rob Ford, le maire anti-taxe de Toronto avait fait abolir chez les détaillants, le tarif de 5 centimes le sac en plastique. Mais là, une motion adoptée par un vote à contribuer  à interdire tout simplement et complètement tous les sacs de plastique dès le mois janvier 2013. Toronto serait donc la première ville  canadienne à bannir les sacs en plastique.
Les réactions furent assez  surprenantes.  Les associations environnementales ont félicité la décision.



[Emily Alfred-Alliance environnementale, Toronto]
« Le plastique est une ressource non renouvelable. Certains plastiques nécessitent pas moins de 1000 ans à se dégrader totalement. Ils contribuent de façon considérable à la pollution. Les  sacs réutilisables et en papier sont à priser à long terme. »

L'industrie du plastique a crié au scandale ! Ils ont souligné le manque de consultations avec elle sur le propos en répandant des idées fausses sur la quantité de déchets émise par les sacs en plastique. Ils ont également rappelé aux citoyens la perte d'emplois, que pourraient occasionner  une telle interdiction...

David Clarence n'a pu s'empêcher de cacher sa frustration. L'emballage en plastique comptait 35 à 40 pour cent de son entreprise. Il n'y a pas si longtemps, la ville a forcé son entreprise de sacs en plastique de cesser de vendre des sacs en plastique biodégradables, car ils n'étaient pas compatibles avec le programme de recyclage de la ville. Et maintenant, ça ...

[David Clarence- Retail Bag Co.] :
«Je pense qu'ils devraient prendre plus de temps et y réfléchir davantage. Je préférerais pouvoir vendre à nouveau les sacs biodégradables. ». 

Les opinions sur la question sont controversées et elles divergent !



[Client] :
« Je n'ai pas de problème avec ça ! Je pense qu'il est raisonnable d'utiliser moins de plastique. »

[Client] :
« J'imagine qu'il pourrait y avoir un problème si le client achète un item comme de la viande et qu'il aurait oublié d'apporter son sac. »

Le maire de Toronto a  dénoncé la décision, la qualifiant de « chose la plus idiote qui soit ». Il en appelle aux citoyens de téléphoner à leur conseiller local pour se plaindre. Il a même suggéré que le Conseil pourrait être poursuivi si l'interdiction entre en vigueur le 1er janvier.