Protection de la vie privée: Ottawa s'explique 

2012-06-21 16:45

 

Le gouvernement est avare de détails quant à ses plans concernant les nouvelles mesures de sécurités dans les aéroports.  Peu d’informations quant aux caméras de haute technologie et les microphones à haute sensibilité qui pourraient enregistrer des conversations. Comment ils fonctionnent et quelles sont les cibles en question

Le ministre de la sécurité publique, Vic Toews, a écarté toute inquiétude quant à la vie privée.


[Vic Toews, Ministre de la sécurité publique]:
« Je peux vous assurer que la vie privée des Canadiens de bonne foi est respectée en tout temps ».

Mais il a fait volte-face en affirmant que le projet nécessitera le feu vert de Commission de la vie privée. Il a aussi avoué que des enregistrements avaient déjà été faits.


[Vic Toews, Ministre de la sécurité publique]:
« Je ne veux qu’il n’y ait aucun enregistrement audio avant que l’impact sur la vie privée ait été évalué et que le Commissaire à la vie privée nous ait fait ses recommendations ».

Toews a précisé que le gouvernement évalue actuellement les conversations entre agents frontaliers et voyageurs et non pas les conversations privées.


[Vic Toews, Ministre de la sécurité publique]:
« Je veux m’assurer que les questions que vous posez aux agents frontaliers soint bien répondues et que ces entretiens sont enregistrés. À ces fins-là, l’enregistrement audio s’avérerait utile ».
 
Le Commissaire à la vie privée a déclaré qu’une évaluation aurait dû être faite avant que tout enregistrement soit autorisé.

[Chantal Bernier, Commission de la vie privée]:
« Notre Commissariat devrait évaluer toute mesure qui a des conséquences sur la vie privée pour que nous nous assurions qu’elle soit nécessaire selon les objectifs visés et le droit à la vie privée ».

 
Ce n’est pas la première fois que Vic Toews change son fusil d’épaule. Plus tôt cette année, il avait proposé de surveiller les activités sur Internet des Canadiens, mais il a changé d’idée après la tollé du public. Ses critiques soutiennent qu’il aurait dû apprendre sa leçon.

[Randall Garrison, NPD, Critique Protection de la vie privée]:
« Si vous essayez d’utiliser une telle stratégie, il vous faut passer par le Commission pour vous assurer qu’elle rencontre les règlements canadiens quant à la vie privée ».
 


Nous ne savons pas la durée de l’évaluation des effets sur la vie privée. Toews reconnaît que certains enregistrements audios ont été faits, mais a précisé qu’ils seraient détruits.