Sans nouvelles de Zhong Dingbang depuis 15 jours 

2012-07-03 17:47

 

Après 15 jours d’angoisse, la famille de Zhong Dingban a supplié en pleurant le gouvernement de Taiwan d’aider leur proche à rentrer à Taiwan.

[Mme Zhong, Épouse de Zhong Dingbang]:
«J’ai confiance dans le gouvernement. Je crois que le gouvernement va secourir mon mari. J’implore l’aide du gouvernement.»

Lors d’une conférence de presse le 2 juillet, les autorités taïwanaises ont annoncé que Zhong Dingbang était placé sous surveillance au Bureau de la Sécurité nationale de Ganzhou. Mais le législateur Xu Xinying doute de cette déclaration. La situation et l'état de Zhong Dingbang ont été communiqués par le régime chinois mais aucun responsable taïwanais n’a pu s’entretenir personnellement au téléphone avec Zhong Dingbang.

[Xu Xinying, Législateur du Kuomintang]:
«Le PCC a répondu qu’il était soupçonné d'avoir commis un crime. Pouvez-vous accepter cela? On ne peut pas accepter ça. Quel genre de délit ou de crime a-t-il commis pour être détenu 15 jours ?»
Selon Xu Xinying, la protection personnelle doit être la base de la confiance mutuelle entre Taiwan et la Chine. Le cas de Zhong Dingbang est un test de confiance et un test des accords inter-détroit d’assistance mutuelle entre les deux pays.

Selon Zhu Wanqi, le porte-parole des avocats des droits de l’homme du Falun Gong de Taiwan, Taiwan devrait s’impliquer davantage en ce qui concerne la sécurité personnelle des pratiquants de Falun Gong taïwanais qui se rendent en Chine.

[Zhu Wanqi, Porte-parole, Avocats des droits de l’homme du Falun Gong, Taiwan]:
«Des centaines de milliers de personnes pratiquent Falun Gong à Taiwan. Le gouvernement de la République de Chine ne peut pas ignorer la question de la sécurité personnelle des pratiquants de Falun Gong de Taiwan en Chine continentale. Que le législateur du parti au pouvoir tienne une conférence de presse et appelle le gouvernement à secourir M. Zhong Dingbang – je trouve cela très positif.»

Zhu Wanqi a également rappelé au gouvernement taïwanais que Zhong Dingbang a été arrêté par le Comité des Affaires législatives et politiques, dirigé par une faction opposée à Hu Jintao. Cet incident se produit peu avant le 18ème Congrès national du PCC qui devra nommer un nouveau dirigeant du parti. Zhu Wanqi a pressé le gouvernement taïwanais de traiter cette question avec sagesse.

Nouvelles NTD, Taipei