Le Jardin solaire : Un centre pour la préservation de l'environnement 

2012-07-04 21:37

 

En Israël, les problèmes d'environnement attirent beaucoup d'attention. Afin d'obtenir un changement dans les comportements, une idée s'est largement répandue , il faut investir dans l'éducation.


Pourquoi un jardin solaire?  le but est d'encouragé le changement dans la perception du public face à l'environnement.

Et aujourd'hui, des enfants de différents niveaux scolaires visitent ce jardin, il est organisé autour de trois thèmes : l'énergie, l'eau et les ressources.

 
[Yaniv Fieldust, Directeur, Jardin Solaire]
«Lorsque nous présentons chacun de ces thèmes, nous abordons en premierla situation actuelle, puis  nous examinons les problèmes et nous étudions enfin comment améliorer la situation en changeant notre utilisation des ressources et des technologies.»

L'eau peut être utilisée plus d'une fois, parfois un nombre incalculable de fois.
Dans ce jardin, l'eau de l'étang est dirigée vers un bassin vert où des végétaux sont cultivés. De minuscules bactéries transforment les déjections des poissons en les regénérant et sonr ensuite  utilisé pour purifier l'eau.
De là, l'eau retourne dans l'étang, de sorte que les poissons ont toujours une eau propre.

Pour apprendre, il conseiller  d'expérimenter avec tous ses sens.

[Yaniv Fieldust, Directeur, Jardin Solaire]
«Les enfants doivent apprendre en touchant, développer leurs sens. Grâce au sens de l'odorat, de l’ouïe, du goût.»

Rien ne se perd. Les enfants apprennent à recycler  le papier. Par exemple comment fabriquer de nouvelles feuilles de papier.


Quelles nouvelles connaissances les enfants ont ils appris?
 
[Noam Shapira, École Sharet, Pardes-Hanna]
«On a pris une vieille bouteille, on l'a coupée en deux, on a coupé un demi cercle dedans et on a réalisé une espèce de raquette de ping pong. On a fabriqué les balles avec de vieux journaux et on a pu jouer avec.»

[Sasha Abramovitz, École Sharet, Pardes Hanna]
«Ce que j'ai préféré, c'est mettre le feu à un morceau de bois avec une loupe. C'est comme si le soleil déposait  ses rayons, sa chaleur a atteint la loupe et le verre a brûlé le bois.»
Dans le jardin solaire, tout le monde peut apprendre comment fabriquer de l'électricité en utilisant du charbon et de l'essence. Il n'existe aucune limite pour l'imagination.

[Guy Raphaelovitz, École Sharet, Pardes Hanna]
«On fabrique l’électricité à partir de cet espèce de bateau, l'électricitée est transférée dans la roue qui tourne et ensuite elle est dirigée vers les pôles.»

En fabriquant des flutes de roseau, comme nos ancêtres l'ont fait dans différentes cultures, les enfants ont acquis de nouvelles valeurs : travailler en coopérant les un avec les autres.

[Yaniv Fieldust, Directeur, Jardin Solaire]
«Une fois que les enfants ont acquis cette connaissance et la transmettent à leurs parents, les parents changent aussi leur comportement. Ils commencent à recycler les bouteilles. Ça  commence souvent par les bouteilles.»

Gardons l'espoir que la prochaine génération sera prête à préserver les ressources naturelles qui commencent hélas à s'épuiser et qu'ils puissent continuer à utiliser des énergies renouvelables.

Nouvelles NTD, Israel