Démocrate chinois : Piratage TV en Chine est une action juste 

2012-07-10 17:40

 

L’accusation lancée par le Comité des affaires politiques et légales à l’encontre de Zhong Dingbang porte sur le fait d'avoir « envoyé par courrier de Taiwan des équipements de piratage TV ». Kong Shiren, secrétaire général adjoint du Parti démocratique de Chine, a déclaré que l’affaire Zhong Dingbang a déjà constitué un défi à la légitimité de Taiwan et une menace à la liberté de ses citoyens.

[Kong Shiren, Secrétaire adjoint du Parti démocratique de Chine] :
« Cette action du Comité des affaires politiques et légales revient à nier la légitimité de Taiwan. Elle a dépassé la limite de la relation inter détroit et a remis cette relation dans un état de guerre froide. Une fois que ce cas devient un exemple, toutes les actions prétendument irrespectueuses envers le PCC produites à Taiwan pourraient être considérées comme un crime de subversion de la sécurité nationale de Chine et les taïwanais risqueront d’être arrêtés. Dans ce cas là, la base de la coexistence pacifique entre les deux rives n'existera plus. »

Selon Kong Shiren, depuis l’affaire Bo Xilai, la plupart des postes du chef de Bureau de la sécurité publique chinoise ne sont plus occupés par les membres du Comité des affaires politiques et légales ; le pouvoir de cette organisation dirigée par Zhou Yongkang a ainsi été largement réduit. Mais celui-ci a utilisé les événements de Li Wangyang et de Zhong Dingbang pour riposter contre la faction de Hu Jintao et Wen Jiabao, ce qui a accru la tension entre la Chine, Taiwan et Hong Kong.
 
[Kong Shiren, Secrétaire général adjoint du Parti démocratique de Chine] :
« Les affaires de Li Wangyang et de Zhong Dingbang font partie des compétences directes de Hu Jintao. Cependant, le Comité des affaires politiques et légales voudrait noircir son image. Donc si Hu Jintao et Wen Jiabao ne prennent pas de mesure pour contenir cette organisation, ils n’auront pas de paix après le 18ème Congrès national et même après leur retraite."

Kong Shiren souligne que d’un point de vue politique, Hu Jintao et Wen Jiabao doivent agir activement sur l’affaire Zhong Dingbang pour ne pas tomber dans la passivité.
 
[Kong Shiren, Secrétaire général adjoint du Parti démocratique de Chine] :
« Le piratage TV est une action qui défend la justice, car en Chine les télévisions trompent le public en encourageant le mal comme le bien et en faisant passer le noir pour le blanc. Celles qui doivent être vraiment punies sont ces machines de propagande. »
 
En 2002, plusieurs pratiquants de Falun Gong de Changchun ont été illégalement condamnés à de lourdes peines pour leur implication dans le piratage d’un réseau TV. Au moins huit d’entre eux ont été torturés à mort.


Nouvelles NTD, Taipei