La famille de Zhong récolte des soutiens publics 

2012-07-11 17:02

 

Alors que le gouvernement de Taiwan n’a pas répondu aux trois demandes de la famille de Zhong, cette dernière récolte encore davantage de soutien du public à l’intérieur comme à l’extérieur de Taiwan afin d'inciter le gouvernement taïwanais à renforcer ses efforts de secours.

Zhong Ai a lancé un appel sur Facebook appelant tous les taïwanais à signer la lettre de pétition pour le Président Ma Yin-jeou. Elle a écrit sur Facebook : " Nous demandons à nous rendre en Chine continentale, mais aucun fonctionnaire ne veut nous accompagner ! Vous pouvez imaginer combien nous sommes déçus du gouvernement." Elle a mis l’accent sur le fait qu’elle espère que chacun enverra la lettre de pétition au Président Ma Yin-jeou et montrera sa détermination de presser le gouvernement à "aller jusqu’au bout. "
 
[Zhu Wanqi, Avocate taïwanaise de Zhong Dingbang] :
«Face au comportement passif affiché par le gouvernement de Taiwan au cours des dernières semaines, la famille de Zhong pense que le gouvernement ne se préoccupe pas de la sécurité personnel de Zhong. Aussi, nous espérons que chacun à l’intérieur comme à l’extérieur de Taiwan continuera à presser le gouvernement taïwanais de demander activement au régime communiste chinois de libérer inconditionnellement Zhong Dingbang. La famille de Zhong a cherché l’aide de l’ambassade américaine à Pékin, et celle-ci dans sa correspondance a confirmé qu’ils étaient au courant de la situation et qu’ils y prêtaient une étroite attention. Nous gardons le contact avec l’ambassade américaine. En même temps, la famille de Zhong a écrit au Vice-président du Parlement européen et à quelques membres du parlement, pour leur exprimer le contraste entre l’attitude du gouvernement taïwanais et le soutien reçu par les taïwanais eux-mêmes. »

En Chine continentale, les proches de Zhong ont engagé un avocat dans la province du Jiangxi, qui avait, par le passé, aidé à résoudre une affaire liée au Falun Gong. L’avocat demandera un droit de visite au Bureau de la Sécurité Nationale de Ganzhou, mettant en avant les espoirs de la famille de voir Zhong Dingbang et de s’assurer qu’il soit physiquement et mentalement bien. La décision de savoir s’ils obtiendront ce droit de visite ou pas sera prise dans un ou deux jours.