Les conséquences de la pollution sur les enfants de la Chine 

2013-04-03 19:12

 

Jeudi dernier, Bloomberg a publié un article sur la prévalence des malformations congénitales causées par la pollution de l'environnement.

Plusieurs études citées par Bloomberg évaluaient le risque de malformations congénitales des enfants chinois, à la fois dans l'utérus et en bas âge, lié à la pollution atmosphérique.

Cette figure créée par la NASA couvrant les années 2001 à 2006 donne la mesure de la qualité de l’air ambiant. Les indices décrivent, en moyenne, la matière particulaire (PM) de 2,5 micromètres de diamètre. Les PM 2,5 sont considérées comme l'une des formes les plus mortelles de la pollution de l'air, car elles peuvent pénétrer dans les poumons et dans le sang. Le rouge représente sur cette grille de lecture les plus fortes concentrations de PM 2,5 et le bleu, la moins forte.

La pollution atmosphérique et surtout les PM 2,5 ont fait les manchettes récemment ; le smog dans les villes chinoises étiqueté très sévère, était considéré comme dangereux.

[Ruan Yunhua, Hubei, écrivain] :
« Dans sa course au produit intérieur brut comme mesure de la richesse, le gouvernement a ignoré la vie du peuple. Par conséquent, en ce moment beaucoup de bébés naissent avec des malformations. L'impact sur la vie au quotidien est très important. C'est déjà un crime. »

Sur une période de dix ans débutant dans les années 2000, les scientifiques ont commencé à tester les bébés dans la province du Shanxi, une des plus grandes régions, productrices de charbon en Chine.

L'étude a révélé que des 80 bébés nés avec une anomalie du tube neural, tous avaient été exposés à de plus fortes concentrations aux substances chimiques présentes dans l'exploitation du charbon.


Les enfants sont beaucoup plus sensibles aux problèmes de santé dus à la pollution que les adultes.

Les métaux lourds présents dans la production du charbon et d'autres polluants dans l'environnement peuvent être fort dommageables pour le développement d'un enfant.

Une préposée dans une agence d'adoption internationale déclare que la recherche d'enfants en bonne santé en Chine se fait de plus en plus difficile. Elle avoue que la combinaison de la politique de l'enfant unique en Chine et les mauvaises conditions environnementales laissent peu de bébés indemnes pour l'adoption.