La semaine de la mode de Montréal 

2009-03-13 18:43

 



Le début du mois de mars a donné la place à l’industrie de la mode à Montréal. Pendant 4 jours, 25 créateurs reconnus et émergents ont démontré leur talent, révélant ainsi ce qui seront peut-être les tendances des modes automne-hiver de 2009 et 2010.

La 16ème édition de la Semaine de la mode de Montréal s’est tenue au Marché Bonsecours du 2 au 5 Mars. Elle a été la plus surprenante et la plus puissante des semaines de mode de sa récente histoire. Les créateurs étaient au meilleur de leur créativité, démontrant ainsi diversité, maturité et élégance.

Le créateur établi, Helmer Joseph, s’est inspiré de l’esthétique de l’oignon. Ce thème inhabituel l’a amené a créé des créations remarquables, élucidant chaque partie de ce légume. Sa robe de mariée a été créée avec des voiles de tulle et ornées de bulbes d’oignon séchés.

[Helmer Joseph, Créateur de mode]:

« J’avais besoin d’un défi et j’ai trouvé que l’oignon était l’élément qui pouvait inspirer quelque chose de nouveau. Quand vous coupez un oignon vous avez une forme différente, l’oignon en soi est différent par ses variétés et ses couches sont aussi différentes, c’est pourquoi j’ai été inspiré. »

Créateur de mode, brodeur et tailleur, Helmer pense que la mode est comme un accessoire qui doit être porté pour bien paraître à une occasion, mais n’entre pas en jeu si vous allez au travail ou voulez relaxer. Il croit que la mode requiert le bon détail, la bonne couleur, le bon volume.

Sa mode est faite pour être vue.

[Helmer Joseph, Créateur de mode]:
« J’aime les femmes indépendantes. Chacune de mes créations est différente. C’est pourquoi je vais avec des mannequins qui sont uniques et qui n’ont pas la même démarche. Par exemple, je regarde l’épaule d’une des filles pour voir si elle peut aller avec un décolleté. »

Cette année la Semaine de la Mode de Montréal s'est tenue plus tôt que prévu. L’évènement visait à donner un grand coup en se positionnant dans un créneau horaire hautement compétitif, au moment même où les budgets des acheteurs et l’effervescence du milieu international de la mode sont à leur maximum.

NTD Montréal